L’approvisionnement alimentaire de la ville de Libreville au Gabon

Publié le 28 décembre 2017 /

Thèse de Léa MBOUMBA-BOUSSOUGOU

Date de soutenance : 27 juin 2016 à l’Université de Rouen Normandie.

Titre de la thèse : L’approvisionnement alimentaire de la ville de Libreville au Gabon.

Directeur : Michel Lesourd.

Résumé de la thèse : L’approvisionnement alimentaire du Gabon et de Libreville, sa capitale, est très fortement dépendant des circuits d’approvisionnement étrangers. En effet, 80 % des besoins alimentaires des populations du pays situé sur l’équateur, à l’ouest de l’Afrique Centrale, sont couverts par des produits importés. Les produits locaux ne jouent qu’un rôle secondaire dans cette activité : ils ne concernent que 20 % de l’offre alimentaire présente dans les marchés du pays. Face au quasi-monopole de ces circuits d’approvisionnement étrangers, l’Etat gabonais a mis en place des politiques agricoles pour inciter au développement de produits locaux dans le but de diminuer la dépendance de l’approvisionnement alimentaire national. Mais la plupart de ces politiques agricoles se sont révélées inefficaces, incapables de réduire la dépendance alimentaire du Gabon à l’égard des circuits d’approvisionnement étrangers. Ainsi, devant l’importance du développement des produits locaux pour parvenir à un ravitaillement alimentaire durable de la ville de Libreville, ce travail de recherche se propose de réaliser un état des lieux de l’approvisionnement alimentaire de la capitale gabonaise, à travers neuf produits alimentaires repartis en groupe de trois dans les filières vivrières, maraîchères et fruitières. Cet état des lieux révèle une forte dépendance alimentaire de la capitale Libreville à l’égard du Cameroun (banane plantain, taro, oignon, atanga ou safou et avocat), des Pays Bas (oignon) et des pays asiatiques (riz). Il met aussi en évidence les principaux obstacles au développement de la production des denrées locales. Ces dysfonctionnements sont identifiés d’un bout à l’autre de la filière des produits alimentaires étudiés. Ils concernent le travail du producteur, du transporteur et l’organisation interne des marchés. Quelques pistes pour redynamiser les filières locales sont suggérées, afin qu’elles puissent répondre activement à la demande alimentaire des populations librevilloises. Après une brève recension des politiques réalisées antérieurement et actuellement par les autorités en place, l’étude se tourne vers les initiatives privées, une des solutions envisagées pour le développement agricole au Gabon.

Auteur

  • Léa MBOUMBA-BOUSSOUGOU
  • Titre

  • L’approvisionnement alimentaire de la ville de Libreville au Gabon
  • Directeur

  • Michel LESOURD
  • Date de soutenance

  • 27/06/2016
  • Lieu

  • Université de Rouen Normandie