André Siegfried 1875-1959. Une odysée de l’Occident. La construction d’une histoire des identités

Publié le 14 février 2019 /

Thèse de Serge TILLMANN

Date de soutenance : 18 octobre 2018 à l’Université du Havre Normandie.

Titre de la thèse : André Siegfried 1875-1959. Une odysée de l’Occident. La construction d’une histoire des identités.

Directeur : John Barzman.

https://hal.archives-ouvertes.fr/IDEES/tel-01957742

Résumé de la thèse : Dans l’univers intellectuel de Siegfried, les hommes ne connaissent plus de certitudes. Les mots de sa première leçon inaugurale au Collège de France, permettent de saisir l’essence de son œuvre et d’établir une hiérarchie de ses thèses. Siegfried a fait de la métamorphose de l’Occident, de son extension coloniale le point de départ et d’arrivée d’une réflexion toute empreinte d’une dualité dont les termes généraux sont : la civilisation et son destin. Pour Siegfried, la singularité de l’Occident est irréductible, et il n’a de cesse de mettre en garde contre le caractère mesurable et irréversible de son affaiblissement. Le propos consiste dès lors, en suivant un mouvement à sens unique, à déceler ce que pourraient être les solutions de continuité propres à conserver à l’Occident sa primauté. Son intelligence du monde conjugué à un talent d’écrivain, a consisté à défendre la possibilité d’une connaissance objective du monde, tout en revendiquant une lecture morale de ce dernier.

Auteur

  • Serge TILLMANN
  • Titre

  • André Siegfried 1875-1959. Une odysée de l'Occident. La construction d'une histoire des identités.
  • Directeur

  • John BARZMAN
  • Date de soutenance

  • 18/10/2018
  • Lieu

  • Université du Havre Normandie