Rechercher



Nos tutelles

CNRS

Nos partenaires

Liens utiles

CNRS
Délégation Normandie

Accueil du site > MEMBRES DE L’UMR

BUSSI MICHEL

ENSEIGNANT CHERCHEUR - UNIVERSITÉ DE ROUEN

Contact : michel.bussi@univ-rouen.fr

Tél. : 02 35 14 60 57

Thèmes de recherche

Mes recherches portent sur la géographie de la démocratie, c’est-à-dire une géographie politique qui considère l’individu comme un acteur majeur. Cette géographie de la démocratie se positionne comme une alternative au paradigme « dominant » de géopolitique.

Cette orientation m’amène à interroger le rapport du politique à la construction négociée des territoires, à travers notamment des collaborations régulières avec les politistes, des approches comparatives internationales, mais aussi des recherches ancrées en France et en Normandie.

Mes recherches sur la géographe de la démocratie peuvent se décliner en trois principaux champs :

1- La géographie électorale

La géographie électorale française est au cœur de mes préoccupations depuis ma thèse. Cette thématique est celle sur laquelle j’ai le plus publié (ouvrages, numéros spéciaux de revues). Cette thématique m’a également conduit à des opérations multiples de valorisation dans la presse, radios et télévisions nationales.

Je pilote sur cette question depuis 2009 le programme ANR-FEDER Cartelec (cartographie des bureaux de vote en France), en coopération avec les chercheurs du Cevipof. Cette recherche a permis de faire reconnaître l’équipe de Rouen comme un des centres importants pour la géographie et la cartographie électorale, aussi bien sur le plan international que sur le plan pluridisciplinaire.

Deux ouvrages actuellement en cours de rédaction entrent pleinement dans ce champ :

-  Le vote des Quartiers à paraître aux Presses Universitaires de Rennes fin 2014, co-rédigé avec Jean Rivière et Laurent Beauguitte, utilisera le corpus de l’ANR-Cartelec pour une analyse inédite en France des recompositions socio-politiques intra-urbaines françaises

-  Le tableau politique, 100 après, est un ouvrage collectif pluridisciplinaire et international, en cours de rédaction suite au colloque que j’ai organisé en juin 2014 à Cerisy-la-Salle avec des collègues politistes du groupe d’Analyse Politique de Paris-Nanterre (publications prévus fin 2014).

Depuis plusieurs années, je développe une approche comparative des élections dans les démocraties « d’ailleurs » (Mali, Sénégal, Tunisie, Etats-Unis, Roumanie, Brésil, Inde, Tunisie…). En particulier, nous menons actuellement un projet d’atlas électoral du Mali (premier atlas africain de ce type), mais également sur les élections indiennes ou américaines (voir le chapitre sur le rayonnement international).

Enfin, j’étends mes recherches à la question des théories de la représentation politique (modes de scrutin, découpages électoraux…), ces questions étant peu abordées par la communauté géographique française, à l’inverse de la géographie anglo-américaine.

2- les recompositions territoriales par les coopérations

Mes recherches portent notamment sur les nouveaux territoires de projets, tels que les structures intercommunales, les pays, les réseaux de ville. Il s’agit d’observer les logiques, notamment citoyennes et politiques, de cette « révolution silencieuse » des territoires. Ces recherches relèvent principalement d’études nationales et internationales, mais aussi de recherches opérationnelles régionales.

Les théories de la coopération territoriale (théorie des jeux, économie politique), sont traditionnellement peu étudiées en géographie. Elles m’apparaissent pourtant comme une théorisation indispensable à la compréhension des rapports politiques entre les territoires, marqués globalement par le passage du « zonage au contrat ». J’ai en particulier tenté d’appliquer autour d’une approche théorique et expérimentale les théories de R.Axelrod (dilemme du prisonnier) aux coopérations territoriales.

L’ouvrage que j’ai dirigé, « un monde en recomposition. Géographie des coopérations territoriales », ou le dictionnaire de l’espace politique (40 définitions rédigées), s’inscrit dans cette perspective.

3- le développement participatif

Ces recherches souvent plus opérationnelles portent sur les nouvelles formes de gouvernances dans les territoires locaux. Plus précisément, j’ai pu centrer mes études sur :

-  les ségrégations urbaines et périurbaines, qui demeurent un axe fondamental du laboratoire MTG

-  les territoires des loisirs et de la qualité de vie (économie sociale et solidaire, développement associatif…). Ce champ a été principalement abordé par des recherches-actions pluridisciplinaires, régionales ou nationales. Il m’a amené à nouer des collaborations originales avec des collègues de STAPS.

-  l’accès aux données pour le développement local. J’ai en particulier été expert sur la mise en place du recensement de population rénové et ses conséquences pour les diagnostics territoriaux.

Encadrement et animation de la recherche

Organisation de colloques, conférences, journées d’étude

Récemment, du 4 au 8 juin 2013, j’ai organisé le colloque pluridisciplinaire et international : « le tableau politique de Siegfried 100 ans après, héritages et postérités », au CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL de Cerisy-la-salle, en collaboration avec deux collègues politistes du groupe d’Analyse Politique de Paris-Nanterre (publication des actes prévue fin 2014).

Je suis également membre du comité scientifique du colloque Fronts et frontières des sciences du territoire, organisé par le Collège International des Sciences du Territoire, les 27-28 mars 2014.

Dans le cadre du programme ANR Cartelec, j’ai organisé avec des politistes 4 journées d’études pluridisciplinaires sur les analyses électorales urbaines (Lille, Rouen, Paris deux fois…), entre 2010 et 2013

Sur le plan régional, j’ai organisé avec des collègues de Rouen et du Havre plusieurs journées d’études sur les recompositions territoriales, dont une journée la légitimité de l’intercommunalité, le 4 octobre 2013, en collaboration avec Arnaud Brennetot et Lilian Loubet.

Direction ou Co-Direction de thèses/ HDR

-  Emilie BONNET, 11 /12/2014, Pour une géographie des mobilisations. Implication et participation politique des Latinos de San Diego (État Unis), mention TH

-  Alain VAGUET, 10 décembre 2013, soutenance d’HDR, « Géosophie de la Santé Globale » »

-  Barbara EVRARD, 23 mars 2010, en co-direction avec Damiens Femenias, "La côte d’Albâtre comme terrain de jeux ? Aménagements, activités physiques et paysages vécus », en co-direction avec Damiens Femenias, mention THFU

-  Bertrand LEFEBVRE, 24 Novembre 2011, en co-direction avec Alain Vaguet, Les services hospitaliers de Delhi : planification, privatisation et gouvernance urbaine, mention THFU

-  Olivier TELLE, 18 Octovre 2011, en co-direction avec Alain Vaguet, Les espaces des pratiques sportives auto-organisées : l’exemple de la Haute-Normandie, mention THFU

-  François RAULIN, 24 Septembre 2012, en co-direction avec Gérald Billard, "Mesurer l’étalement urbain résidentiel. Exemple de l’habitat individuel détaché dans l’aire urbaine de Rouen depuis la loi S.R.U", mention TH

-  Fatoumata COULIBALY, 2 juillet 2013, en co-direction avec Michel Lesourd, « Recomposition des Territoires Politiques et Gouvernance Urbaine : le cas de la ville de Bamako (MALI) ». mention TH

-  Adama BALL, 19 Novembre 2013, en co-direction avec Michel Lesourd, "Les élections : élus et pouvoirs locaux au Sénégal", mention TH

-  David VIGNERON, 4 décembre 2013, en co-direction avec Michel Lesourd, « L’expression territoriale des comportements électoraux au Mali », mention TH

• 5 ont été recrutés sur la période comme Maitres de Conférences :

-  Guillaume Bailly, Université de Versailles-Saint-Quentin puis le Mans

-  Jean Rivière, Université de Nantes

-  Arnaud Brennetot, Université de Rouen

-  Barbara Evard, Université de Paris Orsay (STAPS)

- Fatoumata Coulibaly, Université de Bamako

• 1 a été recrutée comme ingénieur de recherche CNRS titulaire :

- Céline Colange, UMR CNRS IDEES

• 3 sont Post-doctorants sur des contrats internationaux de trois ans en Inde, en Thaïlande ou au Canada (ANR et PCRD) :

-  Olivier Tell, ANR Denfree
-  Bertrand Lefebvre, PCRD AEDESS
-  François Raulin, Post-doc Montréal

Programmes de recherches (distinguer responsabilité et participation)

Je dirige actuellement le programme ANR-FEDER Cartelec (2009-2014) : cartographie des bureaux de vote en France, en collaboration étroite avec des politistes : http://www.cartelec.net/

Réseaux de recherche et collaborations (comité de rédaction de revues, invitations par universités étrangères - mentionner les réseaux auxquels vous appartenez ainsi que les disciplines concernées)

- Je suis membre du comité scientifique du CIST (Collège International des Sciences du Territoires), je participe actuellement à la fondation du GIS pluridisciplinaire et international FEEL (Futur des Etudes Electorales)

- Je suis membre des comités scientifiques ou de rédaction des revues Mappemonde, Cybergéo, Echogéo, Norois, l’Espace Politique.

- Je fais partie de l’équipe « restreinte » de création de la revue l’espace politique, coordonnée par Stéphane Rosière.

- J’ai été à l’origine de la création en 2008 du Prix de thèse Mappemonde (meilleure utilisation d’une iconographie géographique dans une thèse).

- Je suis membre du Comité Nation Français de Géographie.

- Je suis membre, depuis 20 ans, de l’Association Française de Sciences Politiques.

- Je participe à plusieurs réseaux de recherches internationaux, dont S4 (Statistiques and Simulation for Social Science).

- Je participe actuellement à la fondation du GIS pluridisciplinaire et international FEEL (Futur des Etudes Electorales), qui fait suite à une longue action de mise en réseau des sciences électorales en France, en Europe et dans le monde.

Expertise (mentionner les fonctions électives ou d’expertises telles que CNU, AERES, ANR, participation au jury de thèse et/ou d’HDR… etc.)

Depuis mon recrutement, j’ai participé à 52 soutenances, de thèses (44) ou d’HDR (8), le plus souvent comme président ou rapporteur, dans les universités de Rouen, le Havre, Caen, Nantes, La Rochelle, Bordeaux, Lyon, Bruxelles, Toulouse, Pau, Grenoble, Besançon, Strasbourg, Paris 1, Paris Nanterre, Paris 7, Paris Orsay, Tours, La Réunion, Metz, Amiens, Le Mans... En dehors de la section 23 du CNU, je suis également sollicité pour participer à des jurys de thèse de Sciences politiques et de STAPS, lorsque les thèmes portent sur des questions territoriales.

Depuis mon HDR, j’ai participé en moyenne à 6 soutenances de thèse ou d’HDR chaque année. A titre d’exemple, pour l’année 2013, j’ai participé à 4 jurys d’HDR (Clarisse Didelon, Renaud Legoix, Arnaud Banos, Alain Vaguet) et fait soutenir 3 thèses en co-direction avec Michel Lesourd (Fatoumata Coulibali, Adama Ball, David Vigneron).

J’ai été membre pour l’AERES de 5 comités de visites de laboratoire (dont Géographie-Cités, PRODIG, l’institut français de Géopolitique), y compris comme président.

J’ai été expert de plusieurs dossiers scientifiques pour l’ANR.

Valorisation de la recherche et partenariats (mentionner les partenaires publics ou privés avec lesquelles vous travaillez)

La base de données socio-électorale constituée collectivement à Rouen, unique en France (données par commune, canton, bureau de vote), a permis de nouer des collaborations fortes avec des organismes tels que l’IFOP (Jérome Fourquet), mais aussi des « commandes » de cartes ou d’analyses de la part des médias (Le Monde, l’Humanité, Libération, le Figaro, Valeurs actuelles, Marianne, Ouest France, slate.fr, l’Express, les Dernières Nouvelles d’Alsace…). Nos analyses sur « vote et gradient d’urbanité » ont fait souvent l’objet de reprises médiatiques, dont par exemple « une » du Monde le 29 Février 2012, celle du Figaro le 25 Avril 2002, ou dans la rubriques Rebonds de Libération à propos des récentes et futures élections cantonales ou de la création des métropoles.

En parallèle, j’ai été amené à effectuer des chroniques ou commentaires, écrits ou oraux, pour des médias nationaux (cinq interventions sur France Inter dont trois participations au « Téléphone sonne », trois interventions sur France Culture, une dizaine d’interventions sur France bleu national, analyses post-électorales pour la Chaine Parlementaire, plusieurs analyses récentes pour Slate.fr, quelques interventions internationales pour El Païs per exemple…).

Sur le plan international, je participe à des projets comparatifs sur la démocratie au Mali, en Roumanie, aux Etats-Unis, au Brésil, en Grande-Bretagne, en Russie, au Sénégal, en Tunisie, en Inde. Enfin, au-delà des médias nationaux, je travaille en confiance depuis 20 ans avec les médias régionaux (chroniqueur depuis 1988 pour Normandie Magazine ; expert politique pour France Bleu Normandie Rouen (veillées électorales en direct sur l’antenne depuis 1992) ; une vingtaine d’intervention pour France 3 Normandie, sur des thèmes qui concernent plus globalement des questions d’aménagement.

Dans le domaine de la diffusion des données, le programme ANR-Cartelec que je pilote a mis en ligne en septembre 2014 les données socio-électorales et les Shape de tous les bureaux de vote pour les villes de plus de 20 000 habitants, de 2009 à 2010 (et de 2012 à 2014 pour les villes de plus de 100 000 habitants). Cette mise-en-ligne gratuite (sous forme d’Opendata) se conjugue avec un outil de cartographie interactive (suite à un partenariat spécifique noué avec la société leader du webmapping en France, Géoclip). Depuis septembre 2014, nous avons recensé plusieurs centaines de téléchargement de cette base, provenant d’une quadruple demande : des chercheurs de disciplines variées, des collectivités territoriales, des partis politiques et des citoyens ordinaires.

Ces actions de valorisation passent aussi par des publications collectives régionales qui participent au débat public, comme les deux ouvrages auxquels j’ai contribué (Rouen, la métropole oubliée ?, 2008 ; la Normandie en débats, 2012).

Responsabilités scientifiques

Je suis directeur de l’UMR CNRS IDEES depuis Février 2006. J’étais auparavant, depuis 2001, directeur de l’équipe interne rouennaise MTG.

Je participe actuellement au montage d’une fédération des Sciences du Territoires Normand (STENOR) en lien avec les géographes physiciens de Caen (Equipe GEOPHEN de LETG)

Je suis actuellement élu à la section 39 du comité national, au titre d’un des trois postes réservés aux professeurs des Universités et j’ai été nommé par le CNRS au bureau de la section 39 (vice-président de l’actuel président de la section 39, Denis Eckert).

J’ai été président de la section 23 du Conseil National des Universités de 2007 à 2011 et vice-président de 2003 à 2007. Outre les missions habituelles d’un président du CNU, j’ai eu à gérer un certain nombre de dossiers spécifiques tels l’application du décret CNU suite à la loi LRU ou la coordination de la rédaction d’un nouveau texte de cadrage pour l’HDR en géographie.

BIBLIOGRAPHIE

Ouvrages

BUSSI Michel, LEDIGOL Christophe, VOUILLOT Christophe, (2014, à paraître), L’Ouest politique 100 ans après le tableau de Siegfried, Presses Universitaires de Rennes

Coordination de revues

BUSSI Michel, N°4-2013, varia, l’espace politique, http://www.espacepolitique.org/revue.php

Articles dans des revues à comité de lecture (référencées par l’AERES ou des bases de données internationales)

-  BRENNETOT Arnaud, GUERMOND Yves, BUSSI Michel, (2014), « Le Grand Paris et l’Axe Seine. L’aménagement métropolitain à l’âge de la concurrence néolibérale », Métropoles, n° 13

-  2- BONNET Emilie, BUSSI Michel, BILLARD Gérald (2013), La Californie : une démocratie post-moderne ?, M@ppemonde, n°108, les Lieux dont on parle,

-  3- BUSSI Michel, BEAUGUITTE Laurent (2012), La carte électorale : miroir de la démocratie ?, revue Echo Géo, avril 2012/juin 2012

-  4- COLANGE Céline, BUSSI Michel, FOURQUET Jérome (2012), Les élections présidentielles de 2012 : du quinquennat à la fabrication d’une France pentapolaire, revue Européenne, Cybergo, 12 pages

-  5- BUSSI Michel, FOURQUET Jérome, COLANGE Céline, (2012), Understanding and analysing the vote in the 2012 presidential elections : the contribution of electoral geography, TAP RFSP 62(5-6) RFSP anglais, http://www.cairn.info/revue-francai..., et Revue Française de Science Politique, volume 62, n°5-6 2012Page 941 à 963

-  6- RIVIERE Jean, BUSSI Michel, JADOT Anne,COLANGE Céline (2012), typologie des communes et des espaces intra-urbains et relation vote-déterminants sociaux, le cas du Nord-Pas-de-Calais, Territoires en mouvement, décembre 2012

-  7- BUSSI Michel, EVRARD Barbara , Femenias Damiens , Pêche à pied en sortie d’estuaire de Seine : expositions ordinaires, déviances populaires et gestions hétérogènes , Espace, populations et sociétés, n°1-2011, "risques de santés en société", 2011.

-  8- BUSSI Michel, COLANGE Celine, FREIRE-DIAZ Sylviano, Jadot anne , Un outil d’analyse électorale en cours de création : Cartelec, un SIG au niveau des bureaux de vote français , le monde des cartes, n°205-septembre 2010, p 81-98, 2010.

-  9-EVRARD Barbara 1, BUSSI Michel , Féménias Damiens , La côte d’Albâtre : usages et images d’une façade touristique oubliée , Sud-Ouest Européen, "destinations touristiques et attractivités résidentielles", N°29-2010, p 115-125, 2010.

Chapitres d’ouvrages

-  BUSSI Michel, (2014), dictionnaire encyclopédique de l’Etat, entrée « territoir », p 909-913, berger-levrault

-  BUSSI Michel (2014), L’implantation des partis politiques en France, in « Les partis politiques en France », Pascal Delwit (dir), Université de Bruxelles, janvier 2014, p 215 à 242

-  2- BUSSI Michel (2013) (re)fonder les sciences du territoire, une science du vivre ensemble, conclusion du colloque fondateur du Collège International des Sciences du Territoire, in Fonder les sciences du territoire, sous la direction de P.Beckouche et al,Karthala, p 267-273

-  3- BUSSI Michel (et 11 autres auteurs), 2012, La NORMANDIE en DEBATS, collectif, septembre 2012, Orep Editions, 176 p

-  4- BUSSI Michel, COLANGE Céline, L’évolution récente des choix électoraux urbains , In Données Urbaines, Economica Anthropos, coordonné par Denise Pumain et Marie-Flore Mattei, p 21-33, 2011.

-  5- BUSSI Michel, COLANGE Celine , RIVIERE Jean , Distance(s) aux villes et comportements électoraux , In Données Urbaines, Economica Anthropos, coordonné par Denise Pumain et Marie-Flore Mattei, p 34-43, 2011.

-  6- BUSSI Michel , Van Der Motten Christian, Van Hamme Gilles , les dimensions spatiales de la droitisation de la classe ouvrière , une droitisation de la classe ouvrière en Europe ? dir Jean-Michel De Waele et Manuel Vieira, Economica, collection "politiques comparées", p 69-93, 2011.

Communications avec acte dans un congrès national

-  La socialisation politique au prisme des sciences du territoire communication acceptée au colloque Fronts et frontières des sciences du territoire, les 27-28 mars 2014, organisé par le Collège International des Sciences du Territoire.

-  Participation à la table ronde introductive, 22 janvier 2014, colloque « Aux frontières de l’urbain. Petites villes du monde : émergence, croissance, rôle économique et social, intégration territoriale, gouvernance ».

-  L’ouest politique, 75 ans, puis 100 ans après, 5 juin 2013, colloque Siegfried 100 ans après, héritages et postérités, 5-8 juin 2013, CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL Cerisy-la-salle

-  Les configurations électorales intra-urbaines dans les villes de l’Ouest : des traits communs à des systèmes explicatifs "à géographie variable", 7 juin 2013, colloque Siegfried 100 ans après, héritages et postérités, 5-8 juin 2013, CENTRE CULTUREL INTERNATIONAL Cerisy-la-salle

-  « Fondations, échelles et horizons de la géographie électorale », communication au 12ème Congrès de l’Association Française de Sciences Politiques, Paris, Sciences Po du 9 au 11 juillet 2013 à, le 10 juillet

-  Approches quantitatives en géographie électorale : échelles, complexité, analyses spatiales », Conférence devant la Société française de Statistiques, Institut Poincaré, le 21 novembre 2013

-  Le système explicatif d’André Siegfried, déterminisme ou pionnier de la complexité, le 22 mai 2013, Cycles de conférences du Groupe d’Analyse Politique, Université-Paris Nanterre

-  « La représentativité démocratique des intercommunalités en Haute-Normandie : bilan, perspectives et prospectives », journée d’études pluridisciplinaire « Recomposition intercommunale en Haute-Normandie et en France , Entre légitimation et appropriation », le 4 octobre 2013

-  Vote et distance à la ville, in Saisir l’impact du territoire sur le vote. Un autre regard sur les élections en France et en Europe, Paris, 22 Mars 2012, Cevipof, avec Jérome Fourquet

-  « gouvernance, intercommunalités et métropoles solidaires », Comment relever le défi de métropoles solidaires ? Mercredi 14 novembre – Rouen, CIDEFE

-  Le bureau de vote : une brique élémentaire du découpage électoral , 11ème congrès de l’association française de science politique, session thématique « Le découpage électoral : histoire, enjeux et méthodes », 31 Aout-2 septembre 2011, Strasbourg.

-  "le PRES normand : utopie ou évidence ?" , « Enseignement supérieur, recherche et collectivités locales », Journée d’études du Centre de Recherche Espaces, Sociétés, Cultures (EA 2356, Université de Paris 13, Villetaneuse, Mardi 6 décembre 2011. Université de Paris 13 (site de Villetaneuse).

-  Synthèse conclusive du colloque, Colloque international du GIS Collège International des Sciences du Territoire, « Fonder les sciences du territoire », 23-24-25 novembre 2011.

-  discutant de la table ronde, INTERCOMMUNALITE ET CONSTRUCTIONS TERRITORIALES LOCALES , colloque SPATIALITÉS ET MODERNITÉ : lieux, milieux et territoires, 13 et 14 octobre 2011, Pau UMR SET, 2011.

-  Observer les comportements politiques urbains : ce qu’enseigne l’échelle du bureau de vote. , Colloque international et pluridisciplinaire, CITOYENNETE ET ESPACES URBAINS ENTRE LES AMERIQUES ET L’EUROPE, 18-19 novembre 2010 - Toulouse, France, 2010.

-  Cartographier les bureaux de vote , congrès de l’association française de Science Politique, Grenoble, septembre 2010.

-  Egalité géographique et démographique et maillage politico-électoral , Table ronde : Questions de géographie politique un dialogue franco-brésilien, Université Jean Moulin Lyon 3, Table ronde, vendredi 24 septembre 2010.

-  l’unification de la Normandie en débat, Université populaire de Normandie-Rouen, jeudi 25 février 2010.