Philippe Vidal

Le statut de ce compte utilisateur est Approuvé·e

Principal domaine de recherche : Territoires et Technologies de l’Information et de la Communication

L’étude de l’influence des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sur les dynamiques territoriales constitue le cœur d’une démarche qui considère que les usages de ces technologies, leurs appropriations, voire leur non-usages parfois, contribuent désormais fortement aux processus contemporains de transformation des sociétés. Les phénomènes peuvent s’envisager en tant qu’aménageur, soucieux d’analyser les politiques publiques d’aménagement et de développement numérique des territoires, mais peuvent parfois revêtir une coloration plus géographique quand il s’agit par exemple de comprendre les modifications profondes que les TIC engendrent sur l’habiter ou sur la production de nouvelles territorialités. Des domaines d’études aussi différents que le tourisme, la coopération décentralisée, le traitement du handicap, le vieillissement, la construction intercommunale, l’habiter périurbain, la construction des ruralités, ont pu fournir des réponses face aux trois questionnements qui constituent une sorte de fil conducteur de ma démarche de géographe aménageur :

- Qu’est ce qui explique l’inégale diffusion et l’inégale appropriation des TIC au sein des territoires ?

- Quels sont les types de dynamiques territoriales que les TIC génèrent ?

- Dans quelles mesures et sous quelles conditions les TIC redonnent de la valeur à l’espace ?

Mobilités connectées, Axe 6 du projet POPSU 3 : Rouen, la métropolisation et les autres 2018-2020 (PUCA)
Le projet interroge la place et rôle du numérique dans « l’accès au centre » : Quelles mobilités connectées au service de quelle construction de métropole intelligente ? Cet axe a pour ambition de poser un regard panoptique et une compréhension systémique des effets du numérique sur les mobilités dans l’espace rouennais. Ces pratiques de mobilité convoquant le numérique sont de moins en moins lisibles pour les gestionnaires publics en raison d'une offre foisonnante notamment développée dans le cadre de compromis privés-citoyens organisés en communautés d'intérêt (blablacar, UBER …). Les acteurs publics ne sont évidemment pas en reste et développent, eux aussi, des propositions de mobilités connectées (autour de l'autopartage, du covoiturage, des vélos en libre-service, d’expérimentations autour de véhicules autonomes) mais l'ensemble se réalise souvent dans le cadre de logiques isolées les unes des autres. Cet axe est dirigé par Philippe Vidal.

TREsors NUMériques 2015-2019 (TRENUM)
Le geocaching est une expérience ludo-récréative pratiquée par plus de 7 millions de joueurs dans le monde. Cette pratique illustre à sa mesure les effets territoriaux de  la  « géonumérisation  du  monde ». Le jeu repose sur des « placeurs » locaux, qui déposent des caches à trésor dans  les  territoires et  des  "des  trouveurs"  de  toute  provenance  qui  les découvrent. La Normandie dispose à ce jour  de  plus  de  7 000  caches, support de notre programme. Le  projet de recherche consiste à comprendre comment ce genre de  pratiques  permet  d’engager  un  processus  de  patrimonialisation  populaire  et  de  réécriture  des  histoires  locales.  Le géocaching participe à la valorisation de patrimoines et de sites touristique toujours plus diversifiés, y compris ceux qui échappent aux labellisations officielles en provenance des acteurs  publics . Désormais, de nouvelles dynamiques de désignation se créent, une nouvelle carte patrimoniale et touristique se dessine, faite de micro-lieux, parfois situés hors des sentiers battus. C’est cette nouvelle réalité patrimoniale et touristique normande qu’il s’agit de mettre au jour et d’analyser sous le regard croisé de géographes, d’historiens et de spécialistes de l’analyse textuelle.

Dirigé par Philippe VIDAL

Membre du Projet :

  • Armelle Couillet (Ingénieur cartographe cnrs - UMR IDEES)
  • Philippe Jeanne (Ingénieur linguiste - Université de rouen -UMR IDEES)
  • Thierry Joliveau (professeur de Géographie - Université de Saint-Etienne - UMR EVS)
  • Sebastien Rey Coyrehourcq (Ingénieur de recherche informatique cnrs -UMR IDEES)
  • Danièle Sansy (Maître de conférences Histoire médiévale - UMR IDEES)
  • Philippe Vidal (Maître de conférences géographie aménagement -UMR IDEES)

 

2014

 : Responsable du projet de collaboration de recherche : "La convention internet en ses territoires (LACIESTE)" Financement : Conseil général des Côtes d’Armor, Membres de l’équipe : Samuel Deprez, Marie-helène Gauthier, Bénédicte Martin, Philippe Jeanne

2013

 : Responsable du projet de collaboration de recherche :« La commande publique responsable en Haute-Normandie », Financement : ADEME, Membres de l’équipe : Alban Bourcier, Marie-helène Gauthier, Lilian Loubet

2012-2013

 : Responsable du projet de collaboration de recherche : "Grand Evreux Agglomération face Aux Mondes : quelles identités territoriales ?", Financement : Grand Evreux Agglomération Membres de l’équipe : Samuel Deprez, Arnaud Le Marchand, Bénédicte Martin, Philippe Jeanne

2012-2014

 : Responsable scientifique d’un projet de recherche PHC STAR 2012, Observatoire du e tourisme, approche comparée France-Corée du Sud, projet n°27812PK, CAMPUS FRANCE- obtenu en 2012, reconduit en 2013 - Financement : Campus France MAEE , Membres de l’équipe : Samuel Deprez, Arnaud Lemarchand, Vincent Vautier, Marie-Hélène Gauthier, Lucille Bouteiller

2010-2013

 : Responsable scientifique du projet de coopération décentralisée en matière de solidarité numérique. Nom du projet : Pointe Noire Numérique (P2N)

2010-2011

 : Co-responsable avec Samuel Deprez du Contrat de collaboration de recherche : "L’habitat spontané aux marges de la ville". Financement : Ville du Havre, Membres de l’équipe : Alexandre tribolet, Margaux Lemaistre, Charles Le Cam

2009-2011

 : Responsable scientifique du contrat " périurbanisation & TIC "co-financé par le CERTU et de la DGUHC (Délégation Générale d’urbanisme Habitat Construction), Ce projet s’inscrit dans le programme « Etudes sur les espaces sous influences urbaines » Membres de l’équipe : Lionel Rougé, françois Dehais, Antoine Lenormand

2008-2010

 : Responsable de l’axe "Les enjeux des TIC en matière d’organisation et de recomposition des territoires" du Programme Pluri-Formations (PPF) « Les TIC comme enjeux de société » dirigé par Jean-Claude Bertin, Membres de l’équipe : Lionel Rougé, françois Dehais, Antoine Lenormand

2007-2010

 : Responsable scientifique et Maître d’ouvrage deléguée par la Ville du Havre d’un projet de coopération décentralisée en matière de solidarité numérique. Nom du projet : cellule régionale du numérique (CERENUM)- de la région de Saint-Louis du Sénégal.